Radio Arabella

En sortant du train, un mec avec un micro m’a sauté dessus.

Comme le micro était bleu et énorme, et qu’il n’avait personne avec lui (pas de caméra), je me suis dit que c’était une blague. En fait, c’était une radio (donc pas de caméra…) et il y avait un fil qui allait du micro vers son sac à dos.

Pendant ce temps, j’ai donné le meilleur de moi-même dans une interview exceptionnelle.

Mec: – Grüss Gott! Kommen Sie aus Paris?
Moi: – Ja.
Mec: – Also, wie war der Fahrt?
Moi: -Gut.
Mec: -… (genre il attendait que j’en dise plus)
Moi: -Wer sind Sie bitte?
Mec: – Wir sind Radio Arabella, eine Radio von München.
Moi: -Ich kenne es nicht.
Mec: – blablabla (je ne sais les mots exacts, ça voulait dire qu’il faisait une interview sur le TGV)
Moi: j’écoute, patiemment
Mec: – Also, warum?
Moi: – Warum was?
Mec: – Warum war der Fahrt « gut »?
Moi: – … (déjà, je ne suis pas un très fin philosophe pour répondre à ce genre de questions en français, mais alors en allemand, ben c’est pas mieux)
Mec: – …
Moi: – Ich kann nicht sehr gut Deutsch, entschuldigung. (ma version polie pour dire « tu me fais chmire avec tes questions »)
Mec: – Ok, tschüss

Point positif : j’ai tout compris à ce que le mec a raconté (ce qui veut dire qu’il parlait haut-allemand)

Point négatif : je crois pas que je serai sélectionné pour être diffusé à la radio. Ceci dit, vu que j’étais presque le seul à aller jusqu’à Munich, je sais pas si il a pu trouver quelqu’un de plus loquace (n’importe qui d’autre en fait).

PS: 100,8 MHz, mais il faut être à Munich pour l’écouter et j’ai pas de radio.

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook