Berlin vs. Munich

Après un séjour à Berlin, une petite comparaison comme ça à chaud.

D’abord, Berlin et Munich, c’est presque la même chose : une ville avec des gens qui parlent allemand. Quelques détails ou similitudes en vrac :

  1. À Munich, on voit des lions partout (emblême de la ville, fondée par Henri le Lion), à Berlin ce sont des ours (fondée par Albrecht l’ours)
  2. Munich est traversée par un fleuve (l’Isar), Berlin aussi (la Spree)
  3. Les deux fleuves forment une ile au centre de la ville, qui abrite des musées (appellée Museumsinsel dans les deux villes).
  4. Un Döner Kebab à Munich coute typiquement 3€ ou 3€50 ; à Berlin, c’est 2€50, et il parait qu’on peut en trouver à 1€.
  5. Il y a une Fernsehturm à Munich (Olympiaturm, 291 mètres) et à Berlin (368 mètres). Les deux possèdent un restaurant rotatif au sommet, et une vue panoramique de la ville. La tour à Berlin est plus proche du centre ville, donc plus intéressante.
  6. À Munich, le ciel est bleu azur (comme sur la côte d’azur). À Berlin, il est gris paris (comme à Paris).
  7. On voit des grues partout à Munich (8 rien qu’en face de ma fenêtre, qui travaillent de 7h du matin à 8h du soir, vivement l’hiver). À Berlin, c’est pire. On peut voir notamment dans la Museumsinsel le résultat de ces reconstructions, où ils refont les bâtiments d’époque (parfois en démolissant une mocheté des années 60 qui avait été installée à la place). Cf. notamment la reconstruction commencée en 2007 du château de Berlin.
  8. À Berlin, il y a plus de gens, plus de touristes, mais aussi plus de musées et plus de cinéma (à peu près autant qu’à Paris je dirais)
  9. À Berlin, ils font des vraies currywurst. C’est-à-dire une saucisse avec du curry dedans. À Munich, une currywurst, c’est juste une saucisse avec une sauce au curry (ce que je trouve bon aussi, à manger avec des pommes frites)
  10. À Munich, on peut commander un verre de 1 litre de bière. À Berlin, on peut pas, na d’abord ! (D’ailleurs, 1L c’est trop pour moi, je préfère 1/2 litre)

Post scriptum bonus : À Potsdam, où j’ai mangé mon meilleur Döner Kebap jusqu’à maintenant, j’ai vu aussi pour la première fois des ruines artificielles, il parait que ça fait chic.

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Une réflexion au sujet de « Berlin vs. Munich »

Les commentaires sont fermés.