J’ai du cochon, et je m’en réjouis comme une escalope !

Ce sont les deux expressions que j’arrive maintenant à utiliser à peu près couramment, plus par plaisanterie qu’autre chose, mais quand même, quand on utilise quelques expressions, alors on est moins pris pour un étranger. (il parait aussi qu’il faut que j’arrête de mettre des nasales dans les mots en « an » comme Pfand, Mandel, Danke, ça fera moins franzouse)

En VO, les expressions se disent « Ich habe Schwein », und « ich freue mich wie ein Schnitzel ».

Ich freue mich wie ein Schnitzel, cela parait stupide, mais c’est vraiment utilisé. j’ai vu l’expression la première fois sur le blog d’Aratta (allez y faire un tour, il y a d’autres expressions typiques bien marrantes). Je l’ai aussi entendu l’autre jour à la radio dans ce contexte : « Heute, Barack Obama freut sich wie ein Schnitzel. » Apparemment, c’est beaucoup de bonheur de se réjouire comme une escalope. Car on est déjà tué et découpé, donc le pire est passé, il ne reste plus qu’à se faire bronzer tranquillement dans la poêle, la belle vie quoi.

Ich habe Schwein (j’ai du cochon), ça veut dire en fait « j’ai de la veine », si l’on en croit mon édition du Petit Nicolas annotée pour les allemands. L’expression est bête aussi en français, mais au moins on ne ramène pas tout à la nourriture
(bon, sauf si on traduit par « j’ai le cul bordé de nouilles… »).

L’origine de cette expression est contestée, comme à peu près toutes les expressions, mais selon Wikipedia (en allemand, que je traduis ci-dessous) :

L’expression date du Moyen-Âge. Dans les concours sportifs, tels que la fête du tir d’Augsburg, le perdant recevait, comme lot de consolation, un cochon. Celui qui reçoit le cochon obtient donc quelque chose qu’il n’a pas vraiment mérité. Selon une autre théorie, l’expression provient des jeux de carte. Vers le 16ème siècle, l’as était appellé « Sau » (truie). Celui qui tirait la carte de plus grande valeur (la truie donc) avait beaucoup de chance.

Il y a aussi tout plein d’autres expressions sur le cochon en allemand, à suivre…

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Une réflexion au sujet de « J’ai du cochon, et je m’en réjouis comme une escalope ! »

  1. Aratta

    Je suis en train d’imaginer Barack en Schnitzel, merci 😀 comment bien commencer sa journée 😉
    Sinon, vu l’amour des allemands pour le cochon, normal qu’il y ai autant d’expressions dessus! Il devrait donc logiquement en avoir plus concernant la bière, non? 🙂

Les commentaires sont fermés.