Un Français parle à un Turc en allemand…

…pour commander un Döner Kebab évidemment!

Pour cela, c’est en théorie très simple, car les questions sont toujours les mêmes. Le dialogue est donc :
– Hallo, ein Döner bitte!
– zum mitnehmen? (à emporter ?)
– zum mitnehmen! (réponse alternative : « nein », alors on a une assiette, un Dönerteller)
– mit allem? (avec tout?)
– mit allem! (réponse conseillée, car sinon il faut décrire un par un les ingrédients qu’on veut)
– scharf? (épicé)
– scharf! (ou nein)

Ceci dit, parfois ça se complique, car le Turc a un accent turque et le Français une oreille française, ce qui a donné une fois la conversation suivante :
– Hallo, ein Döner bitte!
– mitallemnehmen?
– zum mitnehmen und mit allem!
– zummitnehmallem?
– mit allem und zum mitnehmen!

Le goût du Döner au final dépend bien sûr du vendeur (ils mettent plus ou moins de jayourt, de viande, de salade et de scharfitude), mais aussi du moment de la journée (la viande est fraiche le matin, moins fraiche le soir), et du nombre de clients (s’il n’y a pas assez de clients, la viande est restée trop longtemps à griller, s’il y a trop de clients, la viande n’a pas eu le temps de griller…). C’est donc assez difficile, mais finalement, comme ça va de moyen-bon à très-bon, c’est un peu un élément de surprise.

Pour l’instant, le meilleur Kebab du monde je l’ai trouvé à Potsdam (près de Berlin), mais ça fait un peu loin. Ils faisaient aussi du Kebab au poulet, je n’ai pas encore retrouvé quelqu’un d’autre qui propose ça.

Cette fois, j’ai introduit une difficulté supplémentaire dans mon dialogue du jour, pour avoir la pâtisserie sur l’image.


Comme je ne savais pas ce que c’était, ni comment ça s’appelle, j’ai dit:
– Was ist das hier? (C’est quoi ça ?)
– Das ist ein … Ring! (c’est un truc en forme d’anneau, ouais super informatif j’en veux)
Pour être sûr, question suivante :
– Ist es süß? (C’est sucré ?)
– Ja !
– bon alors j’en prends un.

Et comment ça, je peux raconter sur mon blog ce que c’est.

Et bien

C’est une pâtisserie en forme d’anneau 🙂

ça colle aux doigts, c’est fritté et bien gras, à l’intérieur aucune idée de ce que c’est, mais c’est bien lourd. Pas vraiment de goût, peut être légèrement orangé.

Quelqu’un connait ?

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

2 réflexions au sujet de « Un Français parle à un Turc en allemand… »

  1. Anne

    Très amusant! Chez moi, les conversations sont absolument identiques, sauf que je n’ai jamais essayé le ring.
    J’aime aussi le Dürüm au poulet, plus facile à manger que le Kebab, rapport à la sauce et aux tomates qui fichent le camp par les bords 😉

Les commentaires sont fermés.