Schwarzwalderkrapfen

J’avais déjà raconté ma longue attente avant de pouvoir finalement gouter au Tiramisukrapfen. Maintenant que j’en ai mangé plein pour me venger, j’ai voulu tester un autre krapfen, toujours chez Rischart : le Schwarzwalderkrapfen.

Comme son nom l’indique, c’est un mélange de forêt noire et de krapfen (sorte de beignet mais c’est pas un beignet alors on l’appelle krapfen).

Photo :

C’est plein de krapfen, plein de bon chocolat avec un coulis de cerise à l’intérieur, et c’est vachement bon, comme toujours chez Rischart (mais vachement pas pratique à manger, c’est pour ça que j’ai pris la photo avant d’y toucher).

J’ai hésité avec son voisin de vitrine Eierlikörkrapfen (krapfen à la liqueur d’œuf), que je me dévouerai à la prochaine occasion pour tester et vous raconter. Durdur que ma vie.

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Une réflexion au sujet de « Schwarzwalderkrapfen »

  1. Dynamiquorange

    Salut !

    Sur un de tes articles j’ai lu à propos de la drague allemande :

    « es filles ensembles, après un moment d’hésitation pour se rappeler les paroles : Voulez-vous coucher avec moi ? … Ce soir ?
    moi, poli : nein, danke ! et je suis parti

    C’est ça qu’on appelle subtil ?? Pour me draguer, il faut être plus subtil, par exemple faire semblant de ne pas remarquer mon accent allemand tout pourri, ça me ferait déjà plaisir…

    Merci à ceux qui font l’effort. « 

     » Voulez-vous coucher avec moi ? … Ce soir ? » fait référence à la musique très connue là bas 🙂 on me l’a déjà faite en Allemagne pendant un cours en échange au collège lol on me l’a expliqué…

Les commentaires sont fermés.