Archives mensuelles : septembre 2010

D’où viens-je?

Lorsque je me promène à l’étranger (c’est-à-dire hors de la France et hors de l’Allemagne), on me demande souvent :
« Where are you from? »

Et moi jusqu’à maintenant, je réponds « I am French, but I live in Germany », et en général la réaction que j’ai c’est « Oh, really! », parce que l’information est trop complexe pour avoir une réponse toute faite comme « I love France », « I’ve never been to Germany », ou autres blablas pour combler le discours.

Mais à partir d’aujourd’hui, je voudrais essayer quelque chose de nouveau, c’est-à-dire
« I am from Bavaria »
(et Bavaria, c’est pas dans l’Allemagne si on me demande).
Et j’espère alors qu’on imaginera ma vie trépidante !

(Le lien pour la vidéo en plus gros)

Encore une chanson trop bien pour danser quand on est vraiment bourré.

Cours de bavarois : comment saluer ?

Oktoberfest commence dans une semaine, et je me suis dit, si on salue les serveurs en bavarois, peut-être qu’on aura un prix sur la bière ? En effet, un litre de bière coutera cette année 8,9€, avec une augmentation de 0,30€, comme à peu près tous les ans (+3.5%, c’est plus que l’inflation).

Alors voici les salutations qu’un bavarois de souche m’a transmises :
Évidemment, on peut dire « Servus! » que tout le monde connait. Servus c’est comme salut, ça veut dire bonjour et ça veut dire au revoir. Mais pour paraitre encore plus bavarois, on peut en rajouter (sauf pour les collègues de bureau, le servus suffira amplement).

Par exemple, « Servus oida Zipfe » est particulièrement amical.
oida veut dire « vieux », comme dans « vieux compère » et Zipfe veut dire « bite ». Forcément, dit en français « salut vielle bite », ça a l’air un peu moins amical, mais finalement c’est pas vraiment différent du « salut biloute » qu’ils disent dans le nord de la France.

Pour faire encore plus amical que « Servus oida Zipfe« , vous pouvez dire « Servus oida Zipfnos« . nos, c’est le nez. Donc, ça veut dire quelque chose comme « salut vieux qui a un nez en forme de bite ». Mais si mais si, c’est amical, c’est un bavarois qui me l’a dit.

Pour rester dans le même domaine, on peut aussi dire :
Servus oida Vorhaut
ce qui veut dire « salut vieux prépuce ». Mais comme tout le monde n’ose pas dire ça, il y a une variante phonétique :
Servus oide Wursthaut
littéralement « salut vieille peau de saucisse ».

Maintenant vous savez tout !

Si vraiment ça ne marche pas, vous pouvez toujours faire comme tous les jeunes fauchés et aller dans les supermarchés, où ils vendent la même bière en bouteille pour  seulement 1,5€ le litre.