Archives mensuelles : juin 2011

Vermeer à Munich, arnaque en Bavière

Aujourd’hui était le dernier jour de l’exposition « Vermeer in München ». Donc vous ne la verrez pas, et c’est tant mieux.

Car, comme son nom l’indique, dans l’exposition « Vermeer in München » il n’y a qu’une peinture de Vermeer (Vermeer est en singulier dans le titre…), parmi une trentaine de peintures exposées ! Il y avait par exemple deux peintures d’un certain Paulus Potter. Donc l’exposition aurait pu plus justement s’appeler « Potter in München » (ça change de Hogwarts).

En plus, la salle était bondée, la peinture petite (au moins plus petite que la Joconde) et chaque individu se croyant plus malin que les autres, ou voulant rentabiliser son ticket, a tenu absolument à prendre en photo la peinture.

Donc finalement, le mieux est de ne pas payer pour l’exposition, de rentrer directement par la boutique de souvenirs et de feuilleter le livre de l’exposition. On voit alors mieux la peinture que dans le musée (en plus mal éclairé, trop chaud, etc.) Moi, ce n’est pas trop grave, car un gentil couple, qui s’est probablement senti arnaqué, nous ont offert leurs tickets en sortant, donc j’ai eu l’entrée gratuite, mais je ne le dis pas car c’est illégal.

Pour tous les idiots qui prennent des photos dans les musées : ça ne sert à rien, tout est déjà sur Internet en meilleure résolution. Par exemple sur Wikimedia Commons. Alors profitez de l’exposition avec vos yeux, et arrêtez d’embêter tout le monde.

La peinture en question était donc la femme portant une balance, qu’ils ont fait venir des États-Unis.

Woman-with-a-balance-by-Vermeer

Pour vraiment vous éviter l’expo : on voit la femme qui tient une balance (donc elle fait un jugement), ce qui est à rapprocher de la peinture du fond qui représente le jugement dernier.

Remarquez aussi les jeux de lumière. Ici c’est pas le musée, on a le temps d’observer tous les détails.

PS: le titre de l’article est à rapprocher des deux expositions temporaires du jour à la Alte Pinakothek: « Vermeer in München, Cranach in Bayern ».

Toute l’actualité mène à l’Allemagne

En ce moment, j’ai un peu du mal à parler de l’actualité, car elle va trop vite.

1. Alors j’aurais voulu vous parler du tsunami du Japon qui s’est produit le jour où j’ai commandé ma Toyota (que d’ailleurs on m’a livré hier avec 2 semaines d’avances !). Il y a des fuites radioactives, mais en fait non, mais finalement si.

2. Mais il y a eu Ben Laden qui est mort, mais on n’a pas retrouvé le corps, mais on a quand même son ADN mais en fait il est mort déjà depuis 10 ans.

3. Puis après ça, on a eu le droit à DSK qui fait des siennes, mais il ne l’a pas touché, mais si on arrive à prouver que quand même il l’a touché, alors c’est parce qu’elle était d’accord.

A priori, tout ça n’a rien à voir avec l’Allemagne. Mais en fait carrément :

1. Le tsunami du Japon a déclenché une vague de panique en Allemagne. Il a fallu contrôler si les centrales allemandes seraient capables de résister à un tsunami similaire à celui du Japon. Par mesure de précaution, 8 centrales ont été déconnectées / éteintes / … (j’ai pas bien compris). Et comme les élections approchent, Merkel a signé la sortie du nucléaire d’ici 2022. Car Merkel avait promis dans son précédent programme d’élection de sortir du nucléaire, mais finalement avait fait voter il y a peu un rallongement de la vie de certaines centrales, et maintenant la sortie complète… Et les verts, qui n’ont plus rien à dire après ça, au lieu de dire « youpi » disent « mais 2022 c’est beaucoup trop tard, il faut tout de suite ». Je me demande si les verts chauffent leur maison l’hiver…

2. L’histoire de Ben Laden a fait de l’ombre à Sarkozy qui est jaloux et veux faire pareille avec Kadhafi, dont un des fils possède une villa à Bogenhausen (un quartier chic de Munich), qui sera donc peut-être prochainement en vente. Comme justement je cherche une maison à Munich…

3. Après l’histoire du concombre de DSK, on a eu l’histoire des concombres espagnols qui sont infectés par Escherischia Coli (même des concombres bio), mais en fait c’est pas les concombres espagnols, car ils ont bien le parasite, mais une autre souche. Alors c’est peut-être des tomates, ou des salades, ou autre chose. Évidemment les agriculteurs au lieu de dire « bien sûr, faites des analyses, et on va vous dire les cochonneries utilisées comme engrais », et bien ils disent « Eh mais arrêtez de nous zaccuser, ça fait baisser nos ventes ». Car finalement la santé du consommateur, c’est important.

Finalement, j’avais voulu parler des ministres allemands qui perdent leurs thèses les uns après les autres, mais Pierre der Münchner a écrit l’article avant moi. Et moi je ne suis pas un plagiatificateur et je cite mes sources.

On voit donc bien que tout à rapport à l’Allemagne. On voit aussi très bien que les gens nous disent tout et son contraire, bouh les vilains. Mon idée, si vous votez pour moi, c’est d’obliger les politiciens à utiliser du sérum de vérité. C’était ma super idée que j’ai inventée moi-même avant qu’on ne m’annonce que Jean Yanne y a déjà pensé dans son film « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ». Un plagiatificateur retrotemporaire.

Bref voilà mes idées en vrac. Je vais voir si j’ai le temps de développer un peu cette histoire de nucléaire, et aussi de finir mon histoire de permis de conduire, et aussi d’aller voir si ma voiture japonaise brille la nuit.