Rendez-moi mon humour !

J’ai déjà raconté mon trouble profond pour comprendre l’humour allemand (que l’on pourrait appeler fossé culturel). Et bien il semblerait que mon humour est en pleine métamorphose, et que bientôt les blagounettes franchouillardes ne me fasse plus que rictusser (au lieu de rire (oui, je sais, le verbe n’existe pas)).

On (un français) m’a raconté en effet tantôt la blague suivante, sous forme d’une devinette :

– Quelle est la dernière chose qui passe par la tête d’un moustique s’écrasant sur le pare-brise d’une voiture ?

Sur ce coup là, j’étais sûr de moi, je la connaissais !
J’ai donc répondu sans hésitation :
Le moustique se dit :
– PasuneRenaultpasuneRenaultpasuneRenault…

et en fait c’était pas ça la blague.

J’ai honte…

la prochaine fois je dirai que je ne connais pas la réponse.



PS : Pour la réponse, vous pouvez Googler, ou jouer en commentaire.
Indice 1 : c’est pas non plus une autre marque de voiture.
Indice 2 : c’est une blague française.


PPS : et la réponse à « à quoi reconnait-on un motard heureux ?« , c’est quelle marque de moto qu’il conduit encore ? j’ai oublié…

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

5 réflexions au sujet de « Rendez-moi mon humour ! »

  1. JvH

    C’est quoi la répon-seuhhhh?
    Moi ce qui me chiffonne dans l’humour allemand, c’est le manque (au moins au sud de l’Allemagne) d’humour noir ou de sens de l’ironie. La dernière fois, une personne m’a félicitée pour mon beau nom (??), je lui ai répondu que c’était pour ça que je m’étais mariée, et elle m’a vraiment regardée bizarrement! 🙂

  2. Kipcool

    Son anus ! (c’est la réponse 😉 )

    Je connais bien la sensation (euh là je parle pas du moustique, mais de faire de l’humour noir) : on fait une super blague, et ils ne savent pas quoi répondre, et alors on dit « das war ein Witz », et là ils rigolent mollement, mais on voit bien qu’ils n’ont rien compris… Pays de barbares incultes 😉

  3. Pauline

    Ummm, il y a peut-être des différences régionales très marquées en termes d’humour? Ou alors je ne suis même plus en mesure de voir à quel point je me suis germanisée. Les gens rigolent à mes blagues. Tout un coup, ça m’inquiète (par contre « Pasunerenault », je l’ai jamais faite encore: ouf).
    Me reste une question: Loriot était-il si hilarant que ça?? En deux ans, j’ai toujours pas rigolé sur une bonne moitié de ses sketchs…

  4. Math

    J’ai déjà passé un an en Allemagne, et je risque d’y retourner, mais le fait que l’humour à la française me manque est peut-être ce qui me fait le plus peur … 🙁

    1. Kip Auteur de l’article

      Oui du coup il vaut mieux garder contact avec une communauté francophone (ou anglophone aussi ils sont droles). Heureusement il y a des français partout en Allemagne maintenant.

Les commentaires sont fermés.