Avoir un trou (de mémoire)

Un quidam X. (français) que je connais, mais dont je préserve l’anonymat (et qui je l’espère ne lit pas ce blog, car je vais me moquer un peu) a voulu dire en allemand « j’ai un trou » (sous-entendu « de mémoire »).

X. a donc traduit littéralement par « Ich habe ein Loch im Kopf ». En racontant l’histoire, X. – qui s’enfonce un peu plus – a dit que les Allemands se sont moqués car – selon X. – il fallait probablement dire « Lücke » à la place de « Loch » et que X. confond toujours les deux et que c’est pas juste. En français, les deux mots se traduisent par « trou ».

Mais Loch et Lücke ce n’est pas la même chose.

– Loch je l’ai appris dans « Arschloch »… (trouduc), qui a les mêmes sens qu’en français.
– Lücke je l’ai appris pendant les cours de conduite : quand on se gare ou quand on change de voie, on cherche un Lücke entre les voitures.

Avec les dents on peut dire les deux. Un Loch dans les dents, c’est un trou (à reboucher), et un Lücke ce serait plutôt un trou/espace entre deux dents.

Donc, en pensant comme un français, c’est bien Loch qu’il faudrait utiliser, si seulement l’expression existait en allemand.

Pour aider X. (car je me moque, mais au fond je suis gentil), j’ai voulu lui donner la traduction en allemand de « j’ai un trou de mémoire », mais je ne la connaissais pas, alors tant pis.

Depuis, j’ai demandé à mon ami Leo. Selon Leo, on peut dire der ou das Black-out ou Blackout (apparemment, pas encore de norme ni sur l’orthographe, ni sur le genre). C’est un mot volé de l’anglais, car sinon on dirait « ein Schwarzaus« , mais c’est pas beau et ça n’existe pas.

Toujours selon Leo, il existe aussi un mot allemand : die Gedächtnislücke (littéralement « trou de mémoire »… tiens tiens). C’est donc Lücke qu’on utilise, et pas Loch, mais ça ne colle pas avec ce que j’ai dit plus haut. Comme si c’était un souvenir manquant entre deux souvenirs existants plutôt que vraiment un trou dans le cerveau. D’ailleurs c’est pareil en anglais : « memory gap » et pas « memory hole« . Bizarr… (prononcer « bi-tsar »)

Ça vous parait logique à vous ?

P.S.: Gedächtnislücke s’utilise aussi pour dire « une absence », quand pendant un moment on révasse. Dans ce cas, je vois bien pourquoi on dit « Lücke », c’est un espace (laps) de temps.

Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

6 réflexions au sujet de « Avoir un trou (de mémoire) »

  1. Pauline

    Umm, jamais envisagé les choses comme ça. Pour moi, « Loch » c’est un trou et « Lücke » c’est un vide. Donc, « Gedächtnislücke », une absence, voire une mémoire vide à un point précis. « Loch » fait référence à une réalité physique, pragmatique, quand « Lücke » désigne une absence ou un manque d’un point de vue plus ou moins subjectif…Dans le monde du travail d’ailleurs, on parle toujours de « Lücke » quand il serait judicieux de créer un poste. « Loch », c’est pour désigner ce qui arrive à un mur percé ou un vêtement troué. Il faut le reboucher ou l’utiliser, ce trou. « Lücke », pas forcément.
    Je ne sais pas si je suis très claire dans mes explications, par contre je sais une chose, c’est que je fuis les traductions mot à mot comme la peste. Pour moi il y a l’allemand, puis le français, et les deux roulent séparément. Si je commence à vouloir traduire de l’un à l’autre, je m’emmêle les pinceaux. Quoiqu’il me reste quelques automatismes idiots: toujours vouloir dire « ich habe mich verloren » par exemple. A chaque fois, c’est le même drame pour retrouver l’expression exacte. Na ja…

  2. Kipcool

    Ah oui, vu comme ça, c’est beaucoup plus logique, merci !

    Moi l’expression qui me perturbe toujours c’est « ich bedanke mich » au lieu de « ich bedanke dich », mais j’ai déjà prévu d’écrire sur le sujet…

  3. Little Cat

    Ah oui ein Loch im Kopf ca les fait bien rigoler ici, il me semble l’avoir déjà dit en plus !!! Ou c’est ma collègue d’origine italienne? Elle dit toujours aussi: Ich brauche deine 2. Gehirnhälfte; J’ai besoin de ta deuxieme moitié de cerveau ahahahah ca me fait trop rire,

  4. Little Cat

    et je me fais capter par mes collègues de bureau entrain de me poiler sur les blagues allemandes et francaise. Une question incroyablement importante: Arrives-tu à rire des blagues de Mario Bart??? (Ca fait quand meme 4 ans que je suis ici et j’y arrive po…)

Les commentaires sont fermés.