Fini l’alcool dans le S-Bahn

L’actualité avec un mois de retard…
À Munich, dans le S-Bahn (l’équivalent du RER), on avait l’habitude de voir des jeunes, ou des pauvres personnes financièrement défavorisées, se promener avec une bière à la main. Contrairement à la France où on s’attend à ce qu’une personne qui consomme de l’alcool dans le train soit bruyante et dangereuse, ceux que j’ai observé ici étaient plutôt calmes. D’ailleurs, il y a beaucoup moins de violence que dans le RER parisien. Mais bon, il y a eu quelques rares cas de violence quand même, et souvent, les personnes violentes étaient sous l’emprise de l’alcool. Ils ont décidé d’interdire l’alcool dans le train (mais on peut se bourrer avant). Bon, soit. Je n’ai pas vraiment d’opinion sur le sujet, il me semble juste que la cause n’est pas bien identifiée. Un idiot reste idiot, même sans alcool.

Donc, plus d’alcool dans le train.


Un allemand normal pourrait penser alors : “Ah, mais ils ont interdit l’alcool mais pas la bière, alors on peut encore boire de la bière !”. En effet, en allemand, l’alcool et la bière semblent différents. Par exemple, les alcools sont tous masculins (der Wein, der Sekt, der Champagner, der Wodka), mais la bière, elle est neutre (das Bier). De plus, dans les supermarchés, il est écrit : “pas le droit d’acheter de l’alcool en dessous de 18 ans” mais “pas le droit d’acheter de la bière en dessous de 16 ans”. Cette distinction est d’ailleurs bizarre quand on sait que certaines bières fortes (Maximator, Salvator et d’autres noms très poétiques) ont jusqu’à 12% d’alcool. Bon mais dans ce cas, la bière est bien également concernée.

Comme c’est un évènement extrêmement réjouissant pour tout le monde, ils ont décidé de fêter ça en buvant plein d’alcool (bière, vin, champagne et surement d’autres) dans le train, le dernier soir où c’était encore légal. C’était le 11 décembre. Ouais, un dimanche bien sûr… N’importe quel couillon aurait pu prévoir que changer une loi comme ça un dimanche, quand tout le monde a le temps de faire l’imbécile la fête, c’est une erreur… sauf que là on ne parle pas de n’importe quel couillon, on parle de la Deutsche Bahn (pas aussi bête que la sncf, mais pas loin).

Et donc comme prévu, plein d’imbéciles de fêtards bourrés dans le train ont fait plein de dégats. Par exemple, pour l’ambiance festive, les lumières du train c’est nul. Mais comment fait-on, quand on est bourré, pour éteindre une lumière qui n’a pas d’interrupteur ? (attention, c’est difficile, car il faut d’abord penser à vider une bouteille pour ensuite s’en servir comme outil).

Et donc comme prévu, le lundi matin, très peu de S-Bahn circulaient, car beaucoup étaient en réparation. Voilà l’espèce la plus évoluée de la planète…
Email this to someoneShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

4 réflexions au sujet de « Fini l’alcool dans le S-Bahn »

  1. Nat

    En France aussi c’est (ou c’était) comme cela: tu peux acheter de la bière à partir de 16 ans et les autres alcool dès 18 ans. Enfin à mon époque c’est comme cela que àa fonctionnait 😀

  2. Kipcool

    Je dois avouer mon ignorance sur le sujet, je n’ai jamais acheté d’alcool en France, et jamais consommé de bière non plus à l’époque (alors que maintenant c’est la boisson indispensable pour un bon petit-déjeuner, hein…).

  3. Madame H

    oui, j’ai vu ça sur le journal, il était même précisé qu’on pouvait quand même transporter de l’alcool dans le S-Bahn, si les bouteilles étaient encore scellées.

Les commentaires sont fermés.