Archives mensuelles : septembre 2013

Élections 2013 – pirates

Bon, à mon avis, et en toute objectivité bien sûr, il faut voter pirate.

Et je vous dis ça même si une partie de leur programme consiste à me mettre au chomage. C’est dire si je fais passer l’intérêt commun avant mon intérêt propre 🙂

Mais sinon, les pirates j’aime bien parce qu’ils nous parlent de démocratie, ils ont l’air de gens normaux comme nous, ils parlent normalement, et ils se permettent même un peu d’humour. En plus, leurs images sont sous license libre (cc-by-sa 3.0), et je peux donc les copier sur mon blog sans soucis.

Petite sélection de plakatt:
pirate-verbergen
Pourquoi l’état veut savoir que je n’ai rien à cacher ?
En réponse à l’affaire « snowden » où on a appris que les états espionnent tous leurs citoyens, et enregistrent toutes mes conversations passionantes.
Autre affiche en réaction à la même affaire d’espionnage.
On reconnait bien robomerkel à sa veste verte (célebre) et à la position de ses mains quand elle nous explique que c’est pour notre bien.
 Non à cette simulation de démocratie.
(Parce que ce qu’on a maintenant n’est pas une démocratie : on vote pour un mec qui promet plein de trucs mais qui peut faire autre chose après).
 
 Elle dit « imagine-toi qu’on te demande ton opinion » (sur les décisions politiques)
Par contre, je sais pas pourquoi elle fait cette tête bizarre ?
Fracking ? Même après les élections on sera toujours contre !
Ils sont pour le salaire universel, qui est la solution contre le chômage qui ne peut qu’augmenter puisque le progrès technologique automatise de plus en plus de tâches. Donc tous ceux qui promettent une réduction du chomage ne sont pas très sérieux…

Mais surtout il faut voter pirate parce qu’ils promettent un wombat dans chaque maison. Moi je veux un wombat 🙂

En tout petit c’est écrit : « des promesses irréalistes ? Nous aussi on peut »

Par contre il reste les problèmes que le nom de « parti pirate » ne fait pas très sérieux, même si finalement le programme n’est pas moins sérieux que d’autres. Et aussi, certains ont quand même pour beaucoup une bonne tête de geek…

Tête de geek 1 (il dit que les loyers de merdes sont trop chers)
Tête de geek 2. Lui je comprend pas ce qu’il veut.

Élections 2013 – la gauche vraiment à gauche

Die Linke, littéralement « la gauche », est apparemment la gauche vraiment à gauche, contrairement au « SPD » les fameux « socio-démocrates », qui, comme la gauche française, n’est ni socialiste, ni démocratique (un référendum sur la Lybie ?), mais est seulement une version « soft » de la droite.

Enfin en tout cas c’est comme ça que je le comprends. Et donc j’aime bien Die Linke, pas forcément leurs idées, mais le fait qu’on a ce à quoi on s’attend, et que les messages sur les pancartes sont claires. Pas de photos pour perturber le message. Texte noir sur fond blanc.

Par exemple :

Au lieu du Hartz IV (une sorte de RMI) : un smic (enfin je crois, pas sûr d’avoir bien compris « Mindestsicherung », mais il y a d’autres pancartes qui vont dans ce sens).

Une pancarte mystère, car je comprends « amigofrei » comme « sans ami », puisque « raucherfrei » c’est sans fumeur.

Et donc pour me coucher moins bête ce soir, j’ai regardé que Amigo – qui vient bien de l’espagnol – fait référence généralement aux magouilles politiques où la politique et l’économie se mélangent. Et ça c’est pas bien, ne faites pas ça chez vous.

Et aussi :

« Au lieu de collectionner les bouteilles, 1050€ de smic ».
Ça fait référence au fait que beaucoup de pauvres ici font les poubelles pour y trouver des bouteilles consignées – laissées par des touristes – qu’ils rapportent au magasin pour environ 25c la bouteille. Ils se promènent avec des gros sacs pleins de bouteilles vides. La première fois ça surprend. Après on comprend.

Et encore :

En terminer avec le système de santé à deux vitesses.
Ici pas de « la sécu » ou autre caisse publique. Tout le monde doit être assuré (je crois ?), mais on est assuré soit complètement par une caisse publique, soit complètement par une caisse privée (pas de complémentaire).
J’ai la chance d’être dans le système privé, ça veut dire que je peux avoir généralement un rendez-vous pour la journée ou le lendemain. Ça veut dire aussi que j’ai accès à tous les médecins, une grande proportion des médecins ne consultent que pour les patients privés. Les autres, ben tant pis, ils ont leur rendez-vous plus tard car les médecins reçoivent moins d’argent en les traitant.
Même si je suis du bon côté de la barrière, je serai d’accord pour un changement. Les médecins privés ont actuellement plein de temps libre qu’ils pourraient utiliser pour soigner les pauvres du public.

Mais surtout :

  Partager c’est du Spaß ( = bonheur). Millionaires, réjouissez vous ! Voilà l’impôt pour les millionaires ! (donc l’impôt sur la fortune, qui n’existe pas actuellement en Allemagne)

Élections 2013 – j’en ai plein le groin !

Aujourd’hui, les verts !

Pas grand chose à dire en fait, sauf la photo du cochon heureux qui sourit. Ça égaye un peu la rue 🙂

En allemand « ich habe die Nase voll », littéralement « j’ai le nez plein », peut vouloir dire « j’ai vraiment le nez plein, passez-moi un mouchoir svp », mais est utilisé le plus souvent dans son sens figuré qui signifie « j’en ai raz la casquette ». Pour demander un mouchoir, on dit plutôt « hast du Tempo? » (qu’en bon français fort en langues étrangères, on pourrait comprendre comme « as-tu le temps / l’heure ? », car Tempo on ne connait pas, nous on dit Kleenex – en bon français aussi).

Et donc, pour en revenir à nos cochons, il n’a pas de nez, mais un groin, dont je trouve le mot allemand « Schnauze » aussi drole que le mot français. Ces genres de mots qui sonnent bizarres et semblent ne pas appartenir à la langue.

Sinon, chez les verts, il y a aussi la vieille qui fait peur.

Mais elle veut juste un loyer moins cher, au lieu de tous ces salops de riches propriétaires qui voient le loyer comme une source de revenu rentable.

Mais ça c’est des idées de gauche, car, comme en France, les verts sont un peu écolo et surtout socialistes (alors que les socialistes sont pas du tout écolo, bouh les vilains).

Élections 2013 – j’Ude mot à deux balles

Christian Ude, du parti SPD – et qui est maire de Munich depuis 1993 – a aussi le droit à ses affiches dans la rue.

Il y a aussi Lotte du SPD (celui qui écoute, qui parle et qui voit, cf. post précédent), mais on m’a expliqué, et j’ai déjà oublié pourquoi, que les deux ne sont pas en concurrence pour le même post – c’était quelque chose comme Ude il veut être minister-président, que ça déchire (chef de la Bavière), alors que Lotte il veut juste être député, et ça c’est moins la classe car c’est moins unique, mais pour être minister-président, il faudrait qu’il reboutonne sa chemise et mette une cravate, mais lui préfère rester cool.

Ude, donc, a eu une super idée de jeu de mot que voici :

Ude, un ministre-président qui tient son mot sa parole. 
Et dans les mains il tient le mot qui veut dire parole, et qui veut aussi dire mot, car mot et parole c’est à peu près kifkif comme concept on va dire.
Dans le même genre, on pourrait imaginer en France un slogan « Hollande il en tient une couche »… – je vous épargne mes talents de photoshoppeur, je ne sais même pas si j’ai le droit légalement. Mais faire un truc comme ça en se prenant au sérieux, c’est balèze.

Et en tout petit « Genau Ude », « Mais carrément, Ude ! » que l’on retrouve aussi partout.
Et donc il était tellement fier de son humour à deux balles qui l’a mis sur plein d’autres affiches. Pour vous épargner d’une overdose de comique de répétition, je n’en mettrai que deux.

 


Et on retrouve les mêmes thèmes que les autres, l’éducation qui est importante (mais sur celle-là, il ne tient pas sa parole) et le Wahlfreiheit G8/G9 que je n’avais déjà pas compris précédemment.

Wahlfreiheit G8 / G9  c’est quoi ?


Comme ça fait deux fois que j’ai pas compris, je peux pas rester comme ça dans l’ignorance.

Le G8 c’est un groupe inutile de réunion de politiciens, où ils utilisent nos impôts pour manger plein de bonnes choses. Mais là ça n’a rien avoir.

G c’est pour Gymnasium, et 8 ou 9 c’est des années. Le gymnase – pas ce truc inutile où les garçons portent des leggins moulant, mais en gardant son sens grec étymologique – c’est l’éducation secondaire, un peu comme le collège + lycée en France, qui commence à 10-12 ans et fini 8 ou 9 ans plus tard – c’est selon – par l’Abitur (le bac).

Actuellement, ça dure 8 ans, mais ça a été pas mal le bordel au cours du temps, et selon les Länder, avec une variation de soit 8, soit 9 ans. Et donc l’idée géniale est de permettre à chaque gymnase de choisir s’il fait un cursus en 8 ou 9 ans ou les deux, permettant idéalement à chaque élève parent de choisir entre un cursus super-lent (8 ans) ou méga-super-lent (9 ans). Encore une fois un nivellement par le bas alors que d’autres élèves auraient besoin d’un cursus accéléré, sinon ils s’ennuient à l’école, développent un humour pourri, et écrivent des blogs pour en faire profiter le monde.

Élections 2013 – partis sans programme

Il y en a que je sais pas trop qu’est-ce qu’ils nous veulent. Une pub sans message, ça ne sert à rien, non ?

Par exemple

Lotte – spd

Un certain Andreas Lotte, qui joue l’image du jeune cool aux grosses lunettes style geek, et à la chemise négligeamment débraillée, mais on voit bien que c’est fait exprès. Moi quand je me débraille ma chemise, ça a l’air bien plus naturel.

Son programme c’est :
– il en parle
– il écoute
– il regarde (une troisième affiche que j’ai pas eu : « Lotte schaut hin »)

Enfin bon à la particule près, car en fait j’ai encore un peu de mal à savoir la différence entre sprechen (parler) et ansprechen (aborder un sujet ??), et « hören » (écouter) et « zuhören » (écouter attentivement ?? – être à l’écoute ?), et « schauen » (regarder) et « hinschauen » (regarder de près ?).

On ne peut pas faire pire pour donner l’image d’un politicien qui ne sait rien faire d’autre que du blabla.

Freie Wähler

Le parti des « voteurs libres ». Libre de quoi je sais pas.

Là aussi une super affiche bidon avec la famille typique, tout le monde est heureux, et le seul texte dit « fort pour la Bavière ». D’accord, mais c’est quoi le programme ?

Alors un peu plus de programme bidon avec le thème partagé par tous les partis : « l’éducation c’est le futur ». En même temps, à droite, ils proposent d’utiliser les enfants pour souffler sur les éoliennes et produire de l’énergie propre.


Euh bon mais si je comprends bien, c’est juste qu’ils ont remarqué que les initiales du parti « FW », veulent dire aussi « vent frais », à interpréter pas comme l’énergie propre, mais comme « idées neuves » ? (mais quelles idées ?)

Et par contre cette dernière affiche reste un mystère. « Oui pour la liberté de voter entre G9/G8 » ? Et une photo de jeune ados qui n’ont pas le droit de vote ? Hmm. Je sèche.