Archives mensuelles : novembre 2013

Matschoschnecke

Je viens d’acheter un Matschoschnecke. J’en avais jamais vu avant, et d’ailleurs personne d’autre n’en parle sur Internet.

Matschoschnecke ( Matscho + schnecke ) c’est encore un mot qui s’éternue.

Un Matscho
(©aungkarns@Openclipart)
Un Schnecke
(©Martouf@Openclipart)

Un Matscho, c’est un macho, et un Schnecke c’est un escargot. Donc un Matschoschnecke ce n’est pas un escargot macho, ça serait trop simple.

Car en fait on appelle Schnecke tout ce qui a une forme vaguement spiralique comme un escargot. Bon sauf le Nacktschnecke, littéralement « l’escargot tout nu » qui désigne la limace.

Ainsi le pain au raisin, qui a en Allemagne la même forme qu’en France, est appelé Rosinenschnecke, « l’escargot-raisin ». Il y a quand même une différence, en Allemagne le pain au raisin est traditionnellement recouvert d’un glaçage de sucre pour le rendre pas bon.

Un pain au raisin français Tepeyac , Wikimedia Commons)
Un pain au raisin allemand
(©Roland Martin, GFDL, Wikimedia Commons)

Mais il existe plein d’autres Schnecke-gateaux, le plus connu étant le Nussschnecke, avec trois « s » et des noix, qui est meilleur que le pain au raisin, car il n’y a pas de raisin dedans.

Et aussi donc le Matschoschnecke que j’ai rencontré aujourd’hui dans une boulangerie qui était bien gentille d’ouvrir le dimanche.

Voilà à quoi ça ressemble après l’avoir un peu écrasé dans mon sac à dos. C’était plus appétissant avant (et avec le flash ça aurait été mieux déjà).

Un Matschoschnecke

C’est donc une pâte feuilletée, par dessus une crème vanille et puis des groseilles et des mandarines (et un tout petit peu de chocolat). En fait ça ne ressemble pas vraiment à un Schnecke-boulangerie, d’ailleurs la pâte était plus légère, et ça n’a rien de macho, puisque c’est plein de fruits.

Mais d’abord c’était très bon alors voilà j’ai ksakadire.

PS: C’est en fait très proche du Erdbeerroyal (le royal aux fraises) de chez Rischart qui est la même chose, avec des fraises à la place quand c’est la saison.
Et d’ailleurs je me rends compte que je n’ai jamais parlé ni pris de photo d’un Erdbeerroyal, comment est-ce possible ? Faudra attendre juin…

Pas de JO à Munich en 2022

Finalement, toutes les régions concernées par le référendum ont voté non :
– Munich – la seule région sans montagne – 52,1%
– Garmisch-Partenkirchen 51,6%
– Traunstein 59,7%
– Berchtesgadener 54,0%

Et donc le maire de Munich, Ude, a dit que puisque c’est comme ça, Munich ne sera plus candidate jusqu’à dans longtemps, et que d’abord la démocratie c’est nul car les gens ne votent jamais ce qu’on veut.

Les arguments du non en vrac :
1) le comité olympique c’est une bande de voyous mafieux, qui prennent pour eux tous les bénéfices, et donnent à la ville toutes les factures. D’ailleurs en fait je n’ai pas trop compris ce qu’est censé faire le comité olympique avec l’argent.
2) les droits de rediffusion ne sont donnés qu’à quelques chaines privilégiés, probablement qui ont des contacts politiques au sein du comité.
3) le plan prévoit déjà d’abattre plein d’arbres à Munich, et même si je suis sûr qu’ici ils auraient prévu d’en replanter autant, quand même ça ne plait pas.
4) les couts des JO par le passé dépassent toujours les prévisions (je n’ai pas vérifié si c’est vrai, je donne juste les arguments entendus), et les couts sont payés par les impôts du contribuable.
5) il y a aussi un argument que ça va augmenter les prix des loyers et c’est pas bien, mais l’argument n’étant pas logique, je n’ai pas bien compris. En fait, cet argument est utilisé à toutes les sauces à Munich. Et en fait les loyers augmentent de 6-10% par an de toute façon quoiqu’il se passe.

Et puis, on voit mieux à la télé 😉

Jeux olympiques à Munich en 2022 ?

Pour la deuxième fois de ma vie, la ville de Munich est désespérée et me demande mon opinion circonstanciée sur un sujet d’importance internationale.

La première fois, c’était pour construire une troisième voie d’attérissage/décollage à l’aéroport de Munich (avec un référendum un peu biscornu). J’avais dit non, car il faudrait surtout augmenter la capacité des trains reliant la ville à l’aéroport, mais ça ce n’était pas prévu. La ville a suivi mes conseils et à décider d’utiliser l’argent pour le train au lieu de l’aéroport.

Cette fois, on me demande si la ville de Munich doit se porter candidate pour accueillir les jeux olympiques d’hiver en 2022.

La ville était déjà candidate en 2018, mais finalement les Coréens ont gagné. Munich avait aussi déjà accueillit les jeux olympiques, d’été cette fois, en 1972 où avait eu lieu une prise d’otages comme dans les films (voir Wikipedia si vous voulez tout savoir). Encore plus loin de ça, en 1936, avait eu lieu les jeux olympiques d’hiver à Garmish. Garmish c’est au sud de Munich dans les montagnes. Et en fait, qui dit Munich 2022, dit aussi Garmish 2022.

Donc, une même ville peut-elle accueillir deux fois les même jeux olympiques ? En fait là n’est pas la question, car en 1936 et 1972, j’étais pas né, donc ça ne compte pas.

À vrai dire, je suis bien embêté, car je n’ai pas d’avis intelligent sur la question, et le vote est dimanche.

D’un côté j’imagine bien que les JO c’est un gros bordel de travaux avant que ça ne commence, mais en même temps, ça fera une meilleure autoroute pour aller de Munich à la montagne.

Le JO c’est aussi beaucoup de monde qui vient – quoique pas forcément plus qu’à la fête de la bière – mais en même temps, c’est une occasion d’y assister en direct. On verra moins bien qu’à la télé. Il faut des jumelles ?

Quelqu’un a-t-il des arguments à revendre gratuitement ?

Kürbis d’Halloween

Cette fois, pas comme l’année dernière, on a acheté nos Kürbis (citrouilles) presque un mois à l’avance. En fait ça se conserve assez longtemps tant que c’est pas ouvert (après il y a du moisi noir qui s’installe… beurk… on m’a conseillé l’eau de Javel pour la conservation).

Bref, voici nos productions de l’année :

Tout ça fait avec mon T-shirt d’Halloween qui brille la nuit (on peut le voir ici sur spreadshirt).

C’est gruselig comme on dit ici (en anglais : spooky. En français, comme souvent, y a pas de mot… le dictionnaire me recommande « effrayant », mais effrayant c’est an anglais « scary » et en allemand « schrecklich/erschreckend », qui n’a pas le même sens que gruselig/spooky).

Hé ho ! Les vieux croulants de l’Académie française ! Il manque plein de mots dans votre langue.