Archives annuelles : 2013

Élections 2013 – la gauche vraiment à gauche

Die Linke, littéralement « la gauche », est apparemment la gauche vraiment à gauche, contrairement au « SPD » les fameux « socio-démocrates », qui, comme la gauche française, n’est ni socialiste, ni démocratique (un référendum sur la Lybie ?), mais est seulement une version « soft » de la droite.

Enfin en tout cas c’est comme ça que je le comprends. Et donc j’aime bien Die Linke, pas forcément leurs idées, mais le fait qu’on a ce à quoi on s’attend, et que les messages sur les pancartes sont claires. Pas de photos pour perturber le message. Texte noir sur fond blanc.

Par exemple :

Au lieu du Hartz IV (une sorte de RMI) : un smic (enfin je crois, pas sûr d’avoir bien compris « Mindestsicherung », mais il y a d’autres pancartes qui vont dans ce sens).

Une pancarte mystère, car je comprends « amigofrei » comme « sans ami », puisque « raucherfrei » c’est sans fumeur.

Et donc pour me coucher moins bête ce soir, j’ai regardé que Amigo – qui vient bien de l’espagnol – fait référence généralement aux magouilles politiques où la politique et l’économie se mélangent. Et ça c’est pas bien, ne faites pas ça chez vous.

Et aussi :

« Au lieu de collectionner les bouteilles, 1050€ de smic ».
Ça fait référence au fait que beaucoup de pauvres ici font les poubelles pour y trouver des bouteilles consignées – laissées par des touristes – qu’ils rapportent au magasin pour environ 25c la bouteille. Ils se promènent avec des gros sacs pleins de bouteilles vides. La première fois ça surprend. Après on comprend.

Et encore :

En terminer avec le système de santé à deux vitesses.
Ici pas de « la sécu » ou autre caisse publique. Tout le monde doit être assuré (je crois ?), mais on est assuré soit complètement par une caisse publique, soit complètement par une caisse privée (pas de complémentaire).
J’ai la chance d’être dans le système privé, ça veut dire que je peux avoir généralement un rendez-vous pour la journée ou le lendemain. Ça veut dire aussi que j’ai accès à tous les médecins, une grande proportion des médecins ne consultent que pour les patients privés. Les autres, ben tant pis, ils ont leur rendez-vous plus tard car les médecins reçoivent moins d’argent en les traitant.
Même si je suis du bon côté de la barrière, je serai d’accord pour un changement. Les médecins privés ont actuellement plein de temps libre qu’ils pourraient utiliser pour soigner les pauvres du public.

Mais surtout :

  Partager c’est du Spaß ( = bonheur). Millionaires, réjouissez vous ! Voilà l’impôt pour les millionaires ! (donc l’impôt sur la fortune, qui n’existe pas actuellement en Allemagne)

Élections 2013 – j’en ai plein le groin !

Aujourd’hui, les verts !

Pas grand chose à dire en fait, sauf la photo du cochon heureux qui sourit. Ça égaye un peu la rue 🙂

En allemand « ich habe die Nase voll », littéralement « j’ai le nez plein », peut vouloir dire « j’ai vraiment le nez plein, passez-moi un mouchoir svp », mais est utilisé le plus souvent dans son sens figuré qui signifie « j’en ai raz la casquette ». Pour demander un mouchoir, on dit plutôt « hast du Tempo? » (qu’en bon français fort en langues étrangères, on pourrait comprendre comme « as-tu le temps / l’heure ? », car Tempo on ne connait pas, nous on dit Kleenex – en bon français aussi).

Et donc, pour en revenir à nos cochons, il n’a pas de nez, mais un groin, dont je trouve le mot allemand « Schnauze » aussi drole que le mot français. Ces genres de mots qui sonnent bizarres et semblent ne pas appartenir à la langue.

Sinon, chez les verts, il y a aussi la vieille qui fait peur.

Mais elle veut juste un loyer moins cher, au lieu de tous ces salops de riches propriétaires qui voient le loyer comme une source de revenu rentable.

Mais ça c’est des idées de gauche, car, comme en France, les verts sont un peu écolo et surtout socialistes (alors que les socialistes sont pas du tout écolo, bouh les vilains).

Élections 2013 – j’Ude mot à deux balles

Christian Ude, du parti SPD – et qui est maire de Munich depuis 1993 – a aussi le droit à ses affiches dans la rue.

Il y a aussi Lotte du SPD (celui qui écoute, qui parle et qui voit, cf. post précédent), mais on m’a expliqué, et j’ai déjà oublié pourquoi, que les deux ne sont pas en concurrence pour le même post – c’était quelque chose comme Ude il veut être minister-président, que ça déchire (chef de la Bavière), alors que Lotte il veut juste être député, et ça c’est moins la classe car c’est moins unique, mais pour être minister-président, il faudrait qu’il reboutonne sa chemise et mette une cravate, mais lui préfère rester cool.

Ude, donc, a eu une super idée de jeu de mot que voici :

Ude, un ministre-président qui tient son mot sa parole. 
Et dans les mains il tient le mot qui veut dire parole, et qui veut aussi dire mot, car mot et parole c’est à peu près kifkif comme concept on va dire.
Dans le même genre, on pourrait imaginer en France un slogan « Hollande il en tient une couche »… – je vous épargne mes talents de photoshoppeur, je ne sais même pas si j’ai le droit légalement. Mais faire un truc comme ça en se prenant au sérieux, c’est balèze.

Et en tout petit « Genau Ude », « Mais carrément, Ude ! » que l’on retrouve aussi partout.
Et donc il était tellement fier de son humour à deux balles qui l’a mis sur plein d’autres affiches. Pour vous épargner d’une overdose de comique de répétition, je n’en mettrai que deux.

 


Et on retrouve les mêmes thèmes que les autres, l’éducation qui est importante (mais sur celle-là, il ne tient pas sa parole) et le Wahlfreiheit G8/G9 que je n’avais déjà pas compris précédemment.

Wahlfreiheit G8 / G9  c’est quoi ?


Comme ça fait deux fois que j’ai pas compris, je peux pas rester comme ça dans l’ignorance.

Le G8 c’est un groupe inutile de réunion de politiciens, où ils utilisent nos impôts pour manger plein de bonnes choses. Mais là ça n’a rien avoir.

G c’est pour Gymnasium, et 8 ou 9 c’est des années. Le gymnase – pas ce truc inutile où les garçons portent des leggins moulant, mais en gardant son sens grec étymologique – c’est l’éducation secondaire, un peu comme le collège + lycée en France, qui commence à 10-12 ans et fini 8 ou 9 ans plus tard – c’est selon – par l’Abitur (le bac).

Actuellement, ça dure 8 ans, mais ça a été pas mal le bordel au cours du temps, et selon les Länder, avec une variation de soit 8, soit 9 ans. Et donc l’idée géniale est de permettre à chaque gymnase de choisir s’il fait un cursus en 8 ou 9 ans ou les deux, permettant idéalement à chaque élève parent de choisir entre un cursus super-lent (8 ans) ou méga-super-lent (9 ans). Encore une fois un nivellement par le bas alors que d’autres élèves auraient besoin d’un cursus accéléré, sinon ils s’ennuient à l’école, développent un humour pourri, et écrivent des blogs pour en faire profiter le monde.

Élections 2013 – partis sans programme

Il y en a que je sais pas trop qu’est-ce qu’ils nous veulent. Une pub sans message, ça ne sert à rien, non ?

Par exemple

Lotte – spd

Un certain Andreas Lotte, qui joue l’image du jeune cool aux grosses lunettes style geek, et à la chemise négligeamment débraillée, mais on voit bien que c’est fait exprès. Moi quand je me débraille ma chemise, ça a l’air bien plus naturel.

Son programme c’est :
– il en parle
– il écoute
– il regarde (une troisième affiche que j’ai pas eu : « Lotte schaut hin »)

Enfin bon à la particule près, car en fait j’ai encore un peu de mal à savoir la différence entre sprechen (parler) et ansprechen (aborder un sujet ??), et « hören » (écouter) et « zuhören » (écouter attentivement ?? – être à l’écoute ?), et « schauen » (regarder) et « hinschauen » (regarder de près ?).

On ne peut pas faire pire pour donner l’image d’un politicien qui ne sait rien faire d’autre que du blabla.

Freie Wähler

Le parti des « voteurs libres ». Libre de quoi je sais pas.

Là aussi une super affiche bidon avec la famille typique, tout le monde est heureux, et le seul texte dit « fort pour la Bavière ». D’accord, mais c’est quoi le programme ?

Alors un peu plus de programme bidon avec le thème partagé par tous les partis : « l’éducation c’est le futur ». En même temps, à droite, ils proposent d’utiliser les enfants pour souffler sur les éoliennes et produire de l’énergie propre.


Euh bon mais si je comprends bien, c’est juste qu’ils ont remarqué que les initiales du parti « FW », veulent dire aussi « vent frais », à interpréter pas comme l’énergie propre, mais comme « idées neuves » ? (mais quelles idées ?)

Et par contre cette dernière affiche reste un mystère. « Oui pour la liberté de voter entre G9/G8 » ? Et une photo de jeune ados qui n’ont pas le droit de vote ? Hmm. Je sèche.



Élections 2013 – MLPD aime le rouge

MLPD c’est le parti des marxistes-léninistes. Je précise que PD = Partei Deutschland, au cas où vous auriez les idées mal placées.

Je n’avais jamais entendu parler des marxistes-léninistes avant, sauf dans les livres d’histoire. Je croyais que c’était disparu, mais non ! Pour exprimer leur socialocommunistitude, ils ont mis du rouge partout. Et une photo de Che Guevara, bien sûr !

Et les revendications sont les suivantes :

D’abord il faut interdire les fachistes. Parce que bon il faut bien laisser la liberté à chacun de penser ce qu’il veut, et ne pas interdire le communisme dans la constitution (c’est une des affiches plus bas), mais les fachistes non quand même faut pas déconner (c’est comme ça que je le comprends). Les fachistes c’est facile à reconnaitre, c’est ceux qui parlent dans des mégaphones.

Ensuite il faut libérer (donner la liberté à) la Palestine et le Kurdistan. Mais en même temps il ne faut pas envoyer l’armée allemande à l’étranger (une des affiches plus bas).

Il faut instaurer la semaine des 30 heures, parce que les 35 heures c’est has-been (en Allemagne on en est encore aux 40 heures). Évidemment c’est précisé, travailler moins pour gagner autant.
Bon j’ai plein de théories économiques personnelles que c’est possible de travailler moins et de gagner autant, mais je ne vais pas vous embêter avec ça, car ça n’est pas en rapport avec le blog. Pour entendre mes super théories il faut m’offrir un café 😉

Augmenter le prix du producteur, baisser le prix pour le consommateur ! Avec l’exemple du lait. Il est vendu par le producteur à environ 35c, et je l’achète dans mon magasin à plus d’un euro. Donc plus de la moitié du prix c’est du rien (transport et supermarché qui s’en met plein les fouilles). Mais le lait n’est pas le pire, je crois que les oeufs c’est encore plus l’arnaque pour le producteur. J’aime bien le jeu de mot « Nicht nur die Milch kann sauer werden », y a pas que le lait qui peut être amer, mais « sauer » veut dire aussi « fâché », comme le paysan bien dessiné.

Mais il y a aussi toutes ces pancartes que je n’ai pas eu en photo :

 

 Dans l’ordre :
– la gauche radicale révolutionnaire, c’est le vrai socialisme ! (ou communisme, on sait pas trop)
– le parti du travail du futur (dont les deux emblêmes, Marx et Lénine, sont morts depuis longtemps)
– ne donner aucune chance aux anti-communistes (qui veulent interdire le communisme dans la constitution)
– offensive des travailleurs contre je sais pas trop quoi, mais j’imagine qu’ils veulent dire le FMI et les banques
– sauvons l’environnement contre les profiteurs. Par exemple en hiver, quand il y a de la neige et un panneau de signalisation qui n’ont rien à voir, et bien ça fait du bien à l’environnement ça
– pour la libéralisation de la femme – hmm comprends pas. Ça c’est juste un slogan à-la-con pour que les femmes votent pour eux.
– pour le futur des jeunes. C’est une revendication d’un peu tous les partis. Il y en a aucun qui dise « contre le futur des jeunes ». On sait pas trop ce que comprend le programme là.
– pas de troupes allemandes à l’étranger. c’est pas bien.
– critique du capitalisme, l’original. Je comprends pas. Et une belle photo de Marx le barbu, et de je sais pas qui d’autre parce que j’étais nul en histoire et j’ai pas comblé mes lacunes depuis.
– et Marx il a dit « les révolutions sont les locomotives de l’histoire ». Mais en même temps ça fait plein de fumée qui pollue, alors qu’ils veulent aussi sauver l’environnement.
– et vive la solidarité internationale, mais avec Cuba hein, pas avec les USA, et pas avec la Chine j’imagine.
– et fini les lois Hartz. On en est actuellement à la loi Hartz IV, qui en gros établi une espèce de RMI pour les chômeurs (environ 400€ par mois), et les conditions qu’il faut pour le toucher. Mais keskils veulent à la place ? Pas d’argent pour les chomeurs ? Ou le salaire universel pour tous – et pour moi ? Mystère – j’ai pas envie de faire la recherche.

Bon, mais au moins le message est clair, ils sont pas contents et ils veulent une révolution avec des femmes pour le Cuba afin de libérer la Palestine et le Kurdistan en préservant l’environnement.

Ou quelque chose du genre.

Élections 2013 – vive la Bavière libre !

La politique allemande est assez rompchie à la télé (rompchi = soporifique pour ceux qui ne causent pas bien le francokipois). Dans les journaux aussi. Je n’arrive pas à m’y intéresser. Mais là pour une fois il se passe des choses intéressantes : plein de pancartes dans la rue ! Si j’ai bien compris, c’est un peu comme des élections legislatives, chaque Land vote pour un parti, et chaque parti obtient ensuite un certain nombre de sièges. Les autres restent debout.

Moi je n’ai pas le droit de vote en Allemagne, car on ne donne pas le droit de vote aux espèces d’étrangers. Pourtant j’habite maintenant depuis 6 ans en Allemagne, je suis fiscalement déclaré en Allemagne, mais je n’ai rien à dire en politique.

Par contre je peux voter pour le président de la France, alors que la politique française n’a que très peu d’influence sur ma vie de tous les jours – et donc en théorie je peux voter pour le pire président (hihi) pour bien embêter les ceux qui habitent encore en France (haha). Mais ça c’est la théorie, car en pratique, avec les candidats qu’on nous met, il est très difficile de choisir un plus-pire.

Mais pour en revenir à nos moutons, j’essaie de m’intéresser à la politique allemande, et j’utilise les slogans comme crash-course de la politique allemande, parce que moi, comme les enfants, il faut des trucs rigolos pour m’intéresser. Je vais essayer de faire une collection des pancartes et de les reproduire dans le blog.

Ça dit : « Ass€z payé ! »

On commence fort avec le Bayernpartei, qui demande l’indépendance de la Bavière. On comprend bien le raisonnement sur l’image. Le pauvre âne tout kaputt c’est la Bavière (on reconnait au quadrillage bleu et blanc), et le tonneau c’est l’Allemagne et l’Europe. L’Allemagne est – parait-il – l’état le plus riche d’Europe, et la Bavière est – parait-il aussi – le Land le plus riche d’Allemagne.

La Bavière (12 666 000 habitants, 70 551 km2) est comparable à l’Autriche (8 460 390 habitants, 83 878 km2) et donc même si on peut rigoler de l’indépendance de la Bavière comme on rigole de celle de la Bretagne, au niveau simplement de la taille du Land, ce n’est pas absurde.

D’ailleurs selon quelques rumeurs bavaroises, l’Autriche profite bien des subventions de l’Europe sans trop payer pour les autres états pauvres.

Selon d’autres rumeurs bavaroises, depuis la réunification de l’Allemagne, les états du sud – principalement la Bavière car les Schwabiens sont des radins c’est bien connu – ont subventionné des belles autoroutes toutes neuves dans les états du nord, et ces autoroutes restent complètement vides, alors que dans le sud, on reste avec des vieilles autoroutes à deux voies bondées datant de la seconde guerre mondialecourage ! les travaux Karlsruhe-Munich seront finis vers 2015.

Et selon les mêmes rumeuristes, quand ils ont bu et qu’ils n’ont peur de rien, la Bavière paye maintenant pour les nouveaux pays pauvres de l’est qui ont rejoint l’Europe, mais je ne sais pas comment sont leurs autoroutes.

Alors tout ça c’est scandaleux !

Vive la Bavière libre !!

La contre-invasion des barbares

L’invasion des barbares c’est, entre autres, l’arrivée des Francs (tribus germaniques) en France.

D’ailleurs quand on y pense, c’est un peu bizarre que l’on se considère d’héritage gaulois, alors que nous parlons une langue roma(i)ne, et que notre nom de français nous vient des barbares allemands germaniques. Mais bon bref…

La contre-invasion des barbares, ce sont les français qui envahissent Munich (et peut-être toute l’Allemagne ?). Partout où je vais, j’entends de plus en plus parler français autour de moi, par-exemple récemment au super-marché et à la plage de Starnberg. Pourtant je n’habite ni proche de l’école française, ni de l’école européenne. J’imagine que c’est pire là bas.

Et la preuve que le phénomène s’intensifie, c’est ce graffiti que j’ai trouvé sur une voiture dans le garage en bas de chez moi.

 On peut y lire « ZOB = Penis »

C’est très bien fait, en ce que c’est écrit exactement à l’endroit où l’essuie-glace ne passe pas.

ZOB, c’est la grosse blague des français à Munich (et ailleurs ?). C’est l’abréviation d’une gare de bus centrale qui desserre notamment les pays de l’est pour pas cher. J’en avais déjà parlé. Au ZOB il y a aussi quelques restos, et il est donc courant de dire « tiens on va manger au ZOB » (et éventuellement on peut oser y commander une bière en utilisant le slogan publicitaire de la bière Bitburger : « bitte, ein Bit » (ce qui se traduirait en français par « une Bit’ s’il vous plait »…) ).

Au propriétaire de la voiture s’il lit mon blog : « Coucou ! On habite le même immeuble 😉 « .

Mes courses en France, ça marche vraiment :)

Mon précédent post de blog, à propos de « mes courses en France« , a été remarqué par la créatrice du site en question (je suis tellement populaire ?), qui m’a promis des petits écoliers au chocolat au lait dans le futur – mais pas pour tout de suite – et en consolation m’a offert les frais d’envoi gratuit (merci !!), afin que j’essaie la terrine d’escargots au roquefort m’a-t-elle dit (mais finalement je n’ai pas osé, pour l’instant, mais je reste quand même très curieux d’un mélange tellement audacieux)

Alors du coup je n’avais plus d’excuse pour ne pas commander…

Et donc, commande le dimanche soir, envoi le lundi, et reçu le mercredi dans ma packstation, super rapide ! Ça fait plaisir de recevoir un paquet comme ça à Munich, on se sent chez soi 🙂

Coq au vin, bisque de homard et quelques sucreries
Et vous, ça fait longtemps que vous avez pas gouté des Michokos ?

Mes courses en France, à Munich !

Nous les expats avons besoin de retourner en France de temps en temps pour faire le plein d’aliments qui sont essentiels à notre subsistance.

Comme apparemment je ne suis pas tout seul, une autre expatriée vient de lancer (en 2012) le site www.mescoursesenfrance.com , où on peut acheter nos produits typiquement français en Allemagne, et à un prix pas trop exagéré – beaucoup n’ont pas honte à doubler le prix pour les produits d’export, ce qu’on voit par exemple dans le prix des fromages…

Pour moi il s’agit de :
– Petit écolier – ils n’ont que le noir, dommage, probablement une rupture de stock (1,9€ sur le site, 1,44€ chez Auchan)
Pim’s orange (1,9€ sur le site, 1,33€ chez Auchan)
– les galettes Saint-Michel  (j’arrête avec les prix, vous avez compris en gros je pense)
– la crème de marron Faugier (en fait je sais pas trop quoi faire avec, mais j’aime bien en avoir)
– crème mont blanc, mais il manque le parfum vanille
– du cassoulet !
– Maille, vinaigre de framboise, mais ils n’ont pas. Juste Maille vinaigrette, mais franchement quelle feignasse achète une vinaigrette toute prête quand il suffit de mélanger de l’huile et du vinaigre ? (ayez honte 😉 ). Ah il y a aussi le vinaigre de vin aux noix pour 2,5€, que je crois qu’ils vendent à plus de 4€ en Allemagne.
– le thé nuit tranquille

mais il y a même :
– les fameux cornichons de Maille dont parlent la plupart des expatriés, sauf moi car je suis trop bête pour voir la différence avec les cornichons « extra-fin » qu’on trouve en Allemagne – et aussi les différentes moutardes de Maille que les mêmes expatriés disent qu’il n’en existe pas d’aussi forte qui arrache bonne en Allemagne
– les barquettes lu de notre enfance
– le Figolu
Michoko la pie qui chante (ça existe encore ?)
des carambars (qu’on aime surtout pour les blagues carambars), et des malabars (pour faire des bulles énoooormes)
– du justin bridou, y a pas d’heure pour en manger
– des apéricubes – un gros cube, un ptit cube, c’est l’heure.
– l’ami Ricoré
– Banania ya bon
– Orangina avec la pulpe qui reste en bas
– Pulco citron pour quand il fait trop chaud pour travailler

et puis aussi des trucs pour faire de bons plats qu’en effet on ne trouve pas ici:
– le fleur de sel de guérande
– des rillettes, patés, etc. au canard
calamar à l’armoricaine
– du bisque de homar (je sais même pas c’est quoi – je connais juste « bisqueux bisqueux bis…queux)
– du coq au vin

et puis des trucs bizarres comme la terrine d’escargots au roquefort (ça je sais pourquoi ça ne s’exporte pas), ou le thé vert cannelle poire et safran.

Et en plus, ils livrent dans les packstations !!

Je pense passer commande prochainement (dès qu’il y aura des petit-écoliers au chocolat au lait) 🙂

C’est trop pical !!

D’abord on a eu un hiver pourri, avec des records de manque de lumière.

L’hiver a duré jusque début juin, avec des températures maximales d’environ 10°.

Et maintenant, tout à coup, l’été est là, mais ce n’est pas un été normal. Lundi, 34°, mardi 34°, mercredi (aujourd’hui) 35°. Et pendant tout ce temps, aucun orage (qui sont là d’habitude à Munich quand il fait si chaud).

Pourquoi est-ce qu’on ne peut pas avoir des températures entre 15 et 25 ? Qu’est-ce que j’ai fait de mal ? Et surtout pourquoi on n’a pas de volets (ou Rolladen en allemand, ceux qui montent et qui descendent, Wikipédia me dit « contrevent sur enrouleur », mais je n’ai jamais entendu le terme).

Bon voilà c’est tout 😉
selon les prévisions il y a un orage demain, ça serait bien.