Archives mensuelles : avril 2016

Gla. Gla.

Nous sommes le 26 avril 2016,

il fait 0 degré(s ou pas?).

il neige depuis 2 jours.

Il fait nuit le jour. Et la nuit ? Il fait nuit aussi.

Mais en plus de faire nuit la nuit, la température descend en dessous du zéro et il a fallu rentrer les plantes sensibles.

On a aussi rallumé le chauffage (sans panneaux solaires, heureusement).

Certains nous promettent un réchauffement climatique.

Moi je dis « chiche ! Même pas cap’ ! ».

C’est pas les 1 ou 2 degrés de plus sur un siècle qui vont changer grand chose, mais ça sera déjà un bon début.

Expressions timbrées

Dans ma collection de timbres rigolos j’ai fait l’acquisition de cette série de timbres français d’expressions à base d’animaux.

timbres-expressions-1

Comme que c’est pas facile d’apprendre des expressions en langue étrangère – les Allemands me parlent soit en bavarois incompréhensible, soit en allemand pour débile avec vocabulaire simplifié – je m’enrichis moi-même mon vocabulaire non mais d’abord.

Un froid de canard

Un Entenkälte, ne se dit pas en Allemand. Normal, car ce n’est pas logique. Le canard n’a pas froid, je l’ai vu se baigner dans la rivière en plein décembre hivernal bavarois. Etymologiquement, il semblerait que ce n’est pas le canard qui a froid mais le chasseur qui attend le canard sans bouger. Lui se pèle le cul et se gèle les miches, mais on ne dit pas un froid de chasseur, ça ne serait pas viril.

En allemand on peur dire Eiseskälte – un froid de fer (bof) mais aussi Hundekälte (un froid de chien, se dit aussi en français non ?) et Saukälte (un froid de truie).

La truie – Sau – est très utile à la formation d’expressions, c’est un peu l’animal qui transforme du bien en pas bien. Par exemple,
Wetter (météo) – Sauwetter (un temps de cochonne)
Haufen (un petit tas ou une colline) – Sauhaufen (du bordel)
Stall (une étable) – Saustall (du bordel)
Kerl (un mec) – Saukerl (un connard)

Comme exception il y a Geil (génial) qui donne Saugeil (super trop génial cool) où je ne comprends pas vraiment l’influence du cochon dans l’extrémité de la génialitude. On se demandera aussi pourquoi « Sauber » veut dire propre et non pas sale 🙂

 

Rire comme une baleine

Lachen wie ein Wal ? Quelle idée saugrenue (encore Sau…).

En allemand j’ai trouvé « sich Tod lachen », mais c’est mourir de rire, ou dans le même genre « kaputtlachen » – rire tellement qu’on est kaputt. Que j’aime bien, car le mot kaputt est je trouve un mot qui est le modèle du mot allemand.

 

Avoir un appétit d’oiseau

Se dit aussi en allemand, ou presque, il y a l’expression « essen wie ein Spatz » (manger comme un moineau).

Qui a une mangeoire à oiseau le sait, un oiseau arrive, prend une graine de tournesol, et s’en va. Je me demande toujours calorifiquement si l’énergie contenue dans la graine couvre le coût du voyage. Rien à voir avec l’écureuil qui mange comme un ogre, il s’installe tranquillement dans la mangeoire pendant 10 minutes, et repart quand c’est vide. Du coup, avoir un appétit d’écureuil, même si ça sonne bien, ne veut rien dire.

 

Donner sa langue au chat

Ich gebe meine Zunge der Katz. Ça a quand même plus de style que de dire simplement « ich gebe das Raten auf » (j’abandonne la devinette), qui n’est même pas vraiment une expression mais juste une définition.

L’expression française est d’ailleurs bizarre. Les trois autres à la rigueur on peut se faire une image, mais la langue au chat je n’ai jamais vu le rapport, ça a surtout l’air dangereux. D’ailleurs je n’ai rien compris à son étymologie non plus ( voyez par là http://www.expressio.fr/expressions/donner-sa-langue-au-chat.php ).

Alerte prétérition : Je veux pas dénigrer en passant, mais l’anglais est quand même plus rigolo… 🙂

[si j’ai raté des traductions drôles, dites-moi en commentaire pour défendre la langue allemande, merci]