Archives pour la catégorie Ah les allemands

Le yaourt : cours de recyclage

Un yaourt (bio !!), si on est droitier, on ouvre le couvercle vers la gauche pour ne pas être gêné avec la main droite. Alors on verra quelque chose comme ça :
Et c’est bien dommage car en fait ce qui est intéressant c’est l’autre côté, où il y a beaucoup plus de choses à lire :
Et où on remarque en plus une tirette magique, qui est sur presque tous les yaourt allemands (même les non-bios je crois bien).
Quand on tire la tirette, on est récompensé avec encore plus de lecture !!

L’idée géniale est qu’au lieu de mettre un gros plastique dur, ils mettent un tout petit plastique fin (moins de plastique = + d’écololo et en plus ça s’écrase mieux dans la poubelle. Par contre c’est toujours du plastique en contact avec la nourriture, et donc bisphénol etc.) et un carton recyclé et recyclable qui solidifie la structure, et qui s’enlève et se trie à part dans la poubelle à cartons.

La première fois que j’ai tiré cette tirette, j’étais ravi, je voyais ça comme un pas réussi de mon intégration dans la culture allemande du recyclage. Mais en fait j’ai remarqué depuis que je ne connais aucun Allemand qui fait ça et donc je le fais moins souvent, suivant mon humeur.

Mais en fait le recyclage théorique du yaourt va plus loin.

D’abord, que faire avec l’intérieur s’il reste du yaourt ? On sait par exemple qu’on est censé laver les pots en verres avant de les mettre dans la poubelle de verre (Quel est l’intérêt écologique de laver quelque chose avant de le mettre à la poubelle, sachant que le verre de la poubelle sera ensuite lavé et désinfecté dans la décharge de verres ?) 

Comme c’est un yaourt bio, et qu’il y a une poubelle qui s’appelle la « Biomüll » je me suis dit que si mon yaourt n’est pas bon, il faut jeter le contenu dans la Biomüll, le carton dans la poubelle à carton et le plastique dans la poubelle à plastique. Mais en fait non, car la Biomüll n’est pas pour le bio mais pour les déchets végétaux. Donc un yaourt de jus de vache, même bio, ne va pas dans la Biomüll, alors que probablement un yaourt au soja, même non bio, devrait pouvoir se mettre se mettre dans la Biomüll…

L’autre jour que je me promenais au milieu des jolies poubelles de tri qu’on a dans la rue :

Grünglas : poubelle à verre vert.

 En plus de remarquer qu’on a pas le droit de jeter ses poubelles le dimanche, j’ai appris un élément supplémentaire sur le recyclage du yaourt.

Là, en tout petit, dans la liste de ce qui va dans la poubelle « Dosen/Alu » (conserves et aluminium), on lit : « Alu-Joghurtdeckel ». C’est-à-dire qu’en plus de séparer le carton, laver le plastique, mettre dans la poubelle à plastique, on devrait séparer le couvercle à part, le laver aussi bien sûr, et le mettre dans cette énorme poubelle.

Ils sont fous ces Allemands ! (En allemand ça se dit : « Die spinnen, die Deutschen », mais ça n’a rien à voir avec les araignées)

Le référendum du ni oui ni pas non

Je suis tout excité,

pour la première fois, j’ai le droit de voter en allemand et en Allemagne à propos de la politique locale à Munich. Il s’agit d’un référendum. Le titre c’est
3. Start- und Landebahn am Flughafen München

D’abord je l’ai lu trop vite. J’ai vu « Start » (démarrage d’un projet), « bahn » (comme dans deutsche Bahn, donc une histoire de train), « Lande » (comme dans Länder, donc c’est un train de campagne en dehors de la ville) et « Flughafen » (aéroport), et donc je me suis dit chouette ! Il s’agit d’améliorer le train qui va à l’aéroport.

Mais pas du tout, alors on recommence :
3. Start- und Landebahn am Flughafen München, il s’agit en fait de construire une troisième voie de décollage et atterrissage pour l’aéroport. Je ne savais pas qu’il n’y en avait que 2, mais si.

Le référendum est constitué de trois questions. Accrochez-vous !

Première question – facile
« Sind Sie dafür,
dass die Stadt München in den zuständigen Gremien der Flughafen München GmbH – ohne sich an den Kosten zu beteiligen – dem Projekt einer 3. Start- und Landebahn am Flughafen München zustimmt? »

Deuxième questionma préférée
Stimmen Sie dafür, dass die Landeshauptstadt München alle ihre Möglichkeiten als Gesellschafterin der Flughafen München GmbH nutzt, um den Bau einer 3. Start- und Landebahn des Verkehrsflughafens München zu verhindern und dass die Landeshauptstadt München insbesondere in der Gesellschafterversammlung der Flughafen München GmbH keinem Beschluss zum Bau einer 3. Start- und Landebahn zustimmt?“ 

Ça  commence par « êtes-vous d’accord » et ça finit par « pour que la ville de Munich soit d’accord » mais au milieu il y a « pour empêcher » et « ne pas prendre de décision ».

Êtes vous d’accord que Munich aussi soit d’empêcher de ne pas prendre de décision d’accord ?

Alors, oui ou non ??

Troisième question
Falls beide Bürgerentscheide jeweils mehrheitlich mit Ja oder mit Nein beantwortet werden und deshalb die Abstimmungergebnisse nicht miteindander zu vereinbaren sind: Welche Entscheidung soll dann gelten?

Mais finalement, ils auraient très bien pu l’écrire beaucoup plus simplement :
Q1: Êtes-vous pour, oui/non ?
Q2: Êtes-vous contre, oui/non ?
Q3: Oui mais alors vous êtes plutôt pour ou plutôt contre ?

Le système de ce référendum m’échappe un peu en fait. On s’attendrait à ce qu’ils posent une seule question, i.e. la première question.

 Mais comme ils posent à la fois la question « êtes-vous pour » et « êtes-vous contre », il y a le risque qu’il y ait une majorité de oui à Q1 et de oui à Q2 ou une majorité de non aux deux, ce qui ferait à la fois une majorité de pour et de contre. Dans ce cas, c’est la réponse à la troisième question qui compte…

C’est vrai, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? 

Un des processus classique en Allemagne, m’a-t-on dit, est de poser la question d’une manière tellement compliquée que les gens se trompent et répondent ce que veut les zotorités. Il parait que le référendum a déjà été référendé en 2005 et 2007, avec un « non » à chaque fois, et il semblerait que les autorités reposent la question jusqu’à l’obtention d’un « oui » (selon le modèle suisse). Donc si on répond « non », on ne fait rien de mal, car la question sera reposée dans quelques années.

D’autre part, je remarque que les arguments pour le oui que j’ai reçu dans la lettre sont assez vaseux. 5 (sur 8) concernent la création d’emplois, alors que le chômage est plutôt bas en Bavière, et donc il faudra faire venir des travailleurs d’autres régions, mais il est bien reconnu que le nombre de logements disponibles actuellement n’est pas suffisant. Ça fera monter les prix de l’immobilier, ce qui ne me plait pas du tout.

Bon, mais avant tout, ça serait pas mal de rénover le réseau ferré, hein ? Parce que du 120km/h de pointe au 21eme siècle c’est pitoyable.

Le vendeur de costume

J’ai un problème : je ne suis pas gros.

Contrairement aux buveurs de bières qui sont mal bâtis avec un gros ventre (et la rate qui se dilate et le foie bien trop gras), j’ai des épaules larges et un ventre normal. Je ne suis pas musclor, mais j’ai des gros os (c’est génétique, merci papa). Dis autrement : au lieu de ressembler à un homme enceinte, je suis plutôt du genre porte-manteau.

Or c’est avec mon gabarit que j’ai voulu aller m’acheter un costume ici à Munich.

Je rentre donc dans la boutique Hirmer, qui est grande et ne vend que des vêtements d’hommes.
Je traine dans les rayons zieutant les costumes,
le vendeur arrive (petites épaules, gros ventre…)
– est-ce que je peux vous aider ?
– oui, on cherche des costumes gris.
– Ah ! mais ce que vous avez dans les mains ce n’est pas du tout la bonne taille (je t’ai pas demandé de m’indiquer la taille, mais de me montrer des costumes gris, co..imbécile), je ne sais pas si vous voulez vraiment le porter comme ça large, si c’est une soirée clown (je ne sais plus les mots exacts mais c’était l’idée), mais sinon venez par là où j’ai des costumes plus petits.

Alors je viens par là. Il m’en sort un que j’essaie.
C’est un peu juste aux épaules et pour la longueur des bras.
Je lui dis.
Lui regarde le ventre, il dit « c’est encore trop large ».
Je lui répète que c’est étroit aux épaules, mais c’est encore un de ces imbéciles qui ne vous écoute pas car vous avez un accent étranger (alors que lui il a un accent bavarois de mes cou..deux).

Il arrive donc avec le costume qu’il pense de la bonne taille. J’ai du mal à rentrer dedans, je suis moulé comme une sardine (ou sardiné comme une moule), les manches sont trop courtes.
Lui il dit : « oui, c’est bien, ou éventuellement encore plus petit ».
Je lui dit que ça ne va pas du tout,
alors il répond que lui (l’expert !) il pense qu’il me faut plus petit et que si je suis pas d’accord, il ne peut pas s’interdire de me vendre un autre costume, mais il ne veut pas m’aider à choisir.
(je vous rappelle que ma question initiale était juste de savoir ce qu’ils avaient en gris…)

Il est parti (j’ai cru que c’était pour aller chercher un autre modèle) et n’est jamais revenu.
Alors j’ai fait pareil.

ça me rappelle un peu l’histoire de danger_publik qui se cherche une robe de mariage.

Pour gagner du temps et des nerfs, je vais donc maintenant acheter de préférence sur Internet (sauf Zalando Schrei vor Glück car les pubs m’énervent). Beaucoup de sites proposent le renvoi gratuit si l’article ne va pas. De plus, pas de vendeurs inutiles à payer, pas de gens à bousculer, essayage à domicile, et surtout de chez surtout, des vêtements classés par couleur et par taille !! (au lieu des boutiques qui classent par marque… gnngnngnn) Par exemple j’ai commandé (sur Amazon) un Calvin Klein (pas donné, c’était surtout pour essayer) mais il était trop « klein » alors je l’ai renvoyé, ce qui ne m’a rien couté !

Morale de l’histoire : y a pas Calvin Gross?

Oktoberfest et parano-Ja!

Chaque année, la ville de Munich craint une attaque terroriste à Oktoberfest, et chaque année ils ont des nouvelles idées géniales pour l’empêcher (apparemment surtout depuis 2009 où je sais pas quel terroriste a dit je sais pas quelle menace et a énuméré tous les pays qu’il connaissait, dont l’Allemagne).

L’année dernière, la police contrôlait les sacs des gens qui rentrent. Comme le week-end, on a de l’ordre de 500.000 visiteurs par jour, on ne peut pas contrôler tout le monde, et même si c’était possible, le terroriste se ferait exploser juste à l’entrée avant le contrôle, où il y a déjà plein de monde (particulièrement regroupés à cause du contrôle…).
Donc c’est nul.

Cette année, je ne sais pas s’il y a encore le contrôle des sacs, mais la peur est plutôt axée sur les voitures piégées. Et donc ils ont fermé les rues faisant le tour de l’Oktoberfest (encore plus que l’année dernière il me semble). Forcément, ça fait des bouchons dans d’autres rues, surtout aux heures de pointes.
Donc c’est nul.

en vert : Oktoberfest
en rouge : les rues bloquées
en bleu : là où j’habite et là où je travaille
 

Certes, la peur d’une attaque terroriste n’est pas entièrement de la paranoïa, puisque ça s’est déjà produit en 1980 (cf. Wikipedia en allemand http://de.wikipedia.org/wiki/Oktoberfestattentat) , faisant 13 morts. L’explosion aurait été causée par un extrémiste de droite.

L’explosion a eu lieu à l’entrée, dans une poubelle, et les deux contrôles de police ci-dessus n’auraient pas pu l’empêcher…

Faut-il boycotter Oktoberfest pour autant ? Nayez pas peur, les maths sont là pour nous rassurer :
il y a en moyenne 6 millions de visiteurs par an, soit 6*30 = 180 millions depuis 1980.
La probabilité de subir un attentat est donc de l’ordre de 1/10 millions, ce qui est très similaire à la probabilité de gagner au loto, d’autant plus que ce sont des prévisions pessimistes (si on évite l’entrée principale on diminue encore les risques et je n’ai pas compté les années avant 1980)
Donc bon… tout ça c’est un peu de la parano (conduire sa voiture est par exemple plus dangereux).

Par contre ce qui est terroriste c’est le prix de la bière.
9.20€ (le litre) cette année, 8.6€ l’année dernière…

Prix du litre de bière depuis 1970

On peut penser que c’est bien, car de toute façon les tentes sont pleines à craquer, et donc tant que les gens viennent, autant augmenter les prix (loi de l’offre et la demande). Mais il y a aussi des effets secondaires :

  1. l’année dernière, on donnait 10€ et gardez la monnaie. Cette année aussi : le pourboire a diminué.
  2. les djeun’s fauchés se bourrent avant, car la bière au supermarché, même estampillée Oktoberfest, ne coute que 1,5€ le litre. Du coup, les bourrés ne sont pas juste dans les tentes, mais ils sont partout dans la  ville.

Pour moi, Oktoberfest, ce n’est pas la fête d’octobre, ni la fête de la bière. C’est la fête du décolleté – vue plongeante depuis mon bureau – et du vomi – parcours du combattant le matin pour aller travailler. Hélas, cette année, je n’ai pas pu prendre de vacances au bon moment.

Alors quoi môssieur (von und zu) Guttenberg!

Karl-Theodor zu Guttenberg est ministre de la défense en Allemagne. Il fait parti des chrétiens démocrates et a le soutien de Merkel.

Je n’aime pas trop le type, simplement à cause de son nom de noble et de ses cheveux gominés, mais à part cela je n’ai pas grand chose contre lui. Je ne connais pas trop ses idées car j’ai encore du mal à m’intéresser à la politique allemande (beaucoup plus sérieuse qu’en France, et en plus ils parlent allemand).

Karl, comme beaucoup de politiciens allemands, et comme moi, a fait une thèse de doctorat. Lui, c’est une thèse de droit, un énorme pavé de presque 500 pages, pour laquelle il a reçu les honneurs « summa cum laude ».

Je ne sais pas trop qui a découvert l’affaire, mais on vient de remarquer qu’une partie de sa thèse était copiée d’un article de journal, avec juste quelques mots changés. Et plus les jours passent, plus on trouve d’autres textes qu’il aurait copié. Pas très malin : même l’introduction aurait été copiée. Comme aujourd’hui tout va très vite, il y a déjà un site web wiki ( http://de.guttenplag.wikia.com ) où l’on peut contribuer à trouver les plagiats.

Ce scandale retombe un peu sur tout le monde. D’abord, on se doute que Guttenberg a fait écrire sa thèse par un nègre. Mais il n’était pas très malin, car il a mal recopié. L’astuce c’est de copier en traduisant à partir d’une autre langue, c’est plus difficile à retrouver (non, non, ne regardez pas dans ma thèse… vous ne trouverez rien :p ). Ensuite, ça retombe sur l’université et plus particulièrement le directeur de thèse qui lui a donné les honneurs. Ils sont censés vérifier ce genre de chose.

Et puis maintenant Merkel, je ne sais pas pourquoi, soutient Guttenberg qui nie tout en bloc. D’ailleurs j’ai vu la déclaration qu’il a faite hier à la télé, en fermant les yeux la moitié du temps, preuve qu’il ne ment pas.